Époque : 20ème siècle

Faire un bide

Ça veut dire quoi ?

Rencontrer un échec public

D’où ça vient ?

Autrefois, lorsqu’un comédien ne rencontrait pas le succès sur scène, on disait qu’il repartait « sur le bide », c’est-à-dire sur le ventre, comme s’il rampait parce qu’il était accablé par la honte. Il existe aussi une autre explication : l’expression pourrait venir du fait qu’un acteur qui chute sur scène (par exemple, en se prenant les pieds dans le décor) s’étale sur le ventre. Voilà qui peut ruiner le spectacle vis à vis du public.

Aujourd’hui, cette expression s’utilise au delà de l’univers du spectacle. Par exemple, on dit que l’on fait un bide lorsqu’une plaisanterie ne rencontre pas l’effet escompté ou que que l’on rate une prestation publique.

Voir aussi :

Faire un tabac (contraire)

0

Faire le mur

Ça veut dire quoi ?

S’échapper, s’évader

D’où ça vient ?

Cette expression date du début du 20ème siècle. On disait initialement « sauter le mur », c’est-à-dire aller au delà du mur, que celui-ci soit réel ou figuré. Puis, la formule s’est transformé en « faire le mur » au sens de « passer outre ». On utilise cette expression aussi bien à propos d’un adolescent qui quitte le domicile familial sans autorisation que pour un prisonnier qui s’évade.

Voir aussi :

Se faire la belle – Se faire la malle

0

Chauffe Marcel !

Ça veut dire quoi ?

Vas-y ! Fais le maximum !

D’où ça vient ?

Cette expression vient du monde de la musique mais son origine exacte est un peu confuse. Elle serait d’abord apparue dans un sketch des comiques Dupont et Pondu, dans les années 60, dans lequel un homme fait la cour à une femme sous un balcon pendant que son ami joue de l’accordéon; chaque fois que la musique s’arrête le premier encourage le second avec des « chauffe Marcel ! ». L’expression aurait été popularisée par une chanson du groupe comique « Les Charlots » en 1966. Les jazzmen s’encouragent souvent entre eux en se disant « chauffe ! ». En 1968, dans un concert, Jacques Brel est accompagné par le grand accordéoniste Marcel Azzola auquel il lance pour l’inciter à redoubler d’entrain : « chauffe Marcel ! ». Bref, une origine incertaine mais une expression qui, dans tous les cas, évoque la montée en température due à un effort intense, en musique.

0

Blanchir de l’argent sale

Ça veut dire quoi ?

Réinjecter dans l’économie de l’argent provenant d’activités illégales

D’où ça vient ?

Cette expression désigne le fait de rendre « propre » (blanc) de l’argent « sale » en dissimulant son origine frauduleuse. Pour cela, l’argent est investi dans un commerce quelconque dont les comptes sont trafiqués. Selon certains, il s’agirait d’une référence à Al Capone qui aurait utilisé pour cela une chaîne de blanchisseries. Cependant, c’est peu probable car l’expression daterait seulement des années 1970.

Voir aussi :

Argent sale

0

Avoir un ticket

Ça veut dire quoi ?

Plaire à quelqu’un 

D’où ça vient ?

Cette expression vient du terme « ticket » qui signifie, en argot, une attirance physique, même carrément sexuelle, pour quelqu’un d’autre. Elle s’utilise depuis le milieu du 20ème siècle pour indiquer qu’une personne plaît à une autre.

Voir aussi :

Taper dans l’oeil 

0